Et maintenant, que vais-je faire ?

Gilbert_Bécaud.jpg

Ce morninge, je trainais mes godiots direction le turbin. La cracheuse m'a lancé dans les esgourdes une praline de Gilbert Bécaud. Tu pictures pas le cador ? Rencarde-toi fissa, et ne nous badigeonne pas les noisettes avec ton ignardise. Aussi sec, ça m'a esbroufé la clabasse. Une décharge de 100'000 volts entre les feuilles de choux (mate un peu la référence !) Il m'a dégoisé sa plus belle goualante, le père Bécaud. Chiande pas, ça m'a frétillé le palpitant. Il beuglait "et maintenant que vais-je faire ?", avec sa voix rocailleuse. Ça m'a remué le clafoutis, mon bon, j'avais même une gouttelette dans coquillard.

Alors, tu sais ce que j'ai fais ? Non ? J'ai pris mon bigo et j'ai drillé bobonne. Je lui ai dit tout de go "je t'aime". Peut-être même que si elle avait été là, la mère, je lui aurais roulé une monstre galoche avec une paluche sur l'arrière-boutique. C'est fou l'effet que ça fait une belle sornette.

Allez, merci l'artiste, tu m'as mis de bonne ce matin.

Les commentaires sont fermés.